DANSE

Durée : 1h

La merveille de l’opéra, c’est la voix… La voix humaine chargée d’ambivalence, de mystère, vacillant sur la crête de la justesse avec puissance ou fragilité mais toujours avec rareté…

Alors les scientifiques de ce laboratoire expérimental ont dû faire ce même constat lorsqu’ils ont décidé d’appeler leur générateur d’opéra artificiel, Merveille.

Eux qui ont l’ambition modeste, de générer les musiques et les voix capables d’émerveiller le monde entier, et ce avec une garantie absolue, présentent pour la première fois le prototype de leur dispositif magique, leur algorithme hautement perfectionné et intelligent, apprenant à s’adapter à la sensibilité et à l’émotivité fluctuante de son auditoire. Après l’intelligence artificielle… l’émotion artificielle…

On ne sait s’il s’agit d’une douce utopie ou d’une effrayante folie, mais pourtant les scientifiques de cet opéra-ballet se sont engagés corps et âmes dans cette mission solennelle.

Absurdes et farfelus, ils seront bien obligés de se poser les questions fondamentales, qu’est-ce que la voix ? qu’est-ce que l’opéra ? qu’est-ce que l’émotion ? Et en répondant à leur manière à ces interrogations essentielles, ils se feront prendre à leur propre piège. L’opéra artificiel les embarquera malgré eux dans un grand voyage vers l’inconnu comme celui d’Orphée, le plus grand des musiciens qui s’aventura dans les enfers pour retrouver sa défunte aimée. Une aventure épique et musicale.

Production Compagnie dernière minute

Coproduction Compagnie dernière minute, Académie de l’Opéra national de Paris avec l’aide de la Place de la danse - CDCN Toulouse / Occitanie (prêts d’espaces).